Virus du bridge

  Problème n° 13 Maniement : facile Donneur : Sud NS EO  
 
♠  A R
  A V 6
  A R 4 2
♣  A 8 7 3
 
 
N
 O       E 
S
 
  ♠  D V 6 3
  D 10 5
  10 8 7
♣  V 4 2

 

Enchères :

S O N E
P P 2 ♣ P
2 P 2 SA P
3 ♣ P 3 P
3 SA P P P


Contrat : 3 SA par Nord
Entame: 4
Levées : 9
Dès lors que ce "problème" affiche le chiffre 13, il ne peut que porter chance à tous ceux qui s'y attaqueront en ce sens qu'ils ne devraient pas avoir trop de peine à mener leur barque à bon port. A la seule condition qu'ils sachent compter jusqu'à neuf et qu'ils fassent preuve d'un minimum de bon sens.
Le contrat est standard et même les paires ayant remplacé la bonne vieille ouverture de 2 ♣ Albarran par une autre enchère forcing de manche y arriveront. Le compte des levées est bon (quatre ♠, deux après l'entame, deux et un ♣). A vous de les encaisser, sachant qu'Ouest fournira le 7 au premier tour.


Le mort vous assure trois levées dans les majeures soit un , à la suite de l'entame favorable, ainsi que la D et le V ♠. Etant donné que vous jouez par équipes, vous avez conscience que vous devez privilégier la sécurité et surtout ne pas vous croire au Club des Miracles où vous trouveriez D et V secs ou encore le mariage ♣ sec voire les deux honneurs en Est. Votre seul souci est donc de pouvoir rejoindre le mort pour encaisser D et V ♠ quand vous aurez débloqué l'As et le R de votre main. Il s'agit donc d'une simple question de compte des levées qui pourrait être posée au premier cours où sont abordés le problème des communications entre les deux mains et, partant, l'importance du tempo (jouer la bonne carte au bon moment ; cf. Virus n° 7). Comme il est probable qu'Est ait entamé dans sa force, donc qu'il détienne le R ♠ quatrième voire cinquième, si vous réalisez chichement la première levée du V, vous chuterez misérablement. En effet, quand vous aurez débloqué vos gros honneurs ♠, vous aurez beau jouer dans l'intention de passer le 10 de Sud, Ouest plongera du R et, ayant le compte de la couleur, se fera plaisir de tuer définitivement le mort ( !) en rejouant la couleur pour votre As.
Ne vous comportez pas en Harpagon, mais mettez sans l'once d'un regret l'As de la main sur l'entame, quelle que soit la carte jouée pas Ouest. Après ce déblocage élémentaire, une fois les deux plis de ♠ libérés, vous avez la certitude de pouvoir rejoindre le mort.


Les quatre jeux :

 
♠  A R
  A V 6
  A R 4 2
♣  A 8 7 3
 
♠  10 8 5 2
  7 3
  D V 5 3
♣  D 9 6

N
 O       E 
S
 ♠  9 7 4
   R 9 8 4 2
   9 6
 ♣  R 10 5
 
  ♠  D V 6 3
  D 10 5
  10 8 7
♣  V 4 2

 

 


 

Le whist, l'ancêtre du bridge, n'existait pas du temps de Molière, de sorte que ce grand auteur n'a pu s'inspirer de ce défaut fréquent chez les amateurs de jeux de carte quand il a dépeint l'Avare. Même si les bridgeurs ne sont pas forcément des pingres dans la vie courante, ils agissent souvent comme tels à la table, quasiment par réflexe quand il s'agit de remporter une levée. Sans réfléchir plus avant, notamment à l'utilité qu'il y aurait de ne pas jouer à l'économie mais de débloquer une carte haute pour se créer une communication. Ce qui ne saute pas toujours aux yeux, comme dans cet exercice vraiment facile quand on évente le piège à temps, c.à.d. quand on prend la peine de compter ses levées au départ et de s'assurer qu'on parviendra à les encaisser.

Cacher

Afficher la solution

   

Accueil · Contact · Agenda (+ Inscription et Résultats) · Plan d'accès · Liens

Bridge Club de Sion

Rue du Manège, 60
1950 Sion

infos@bridgesion.ch