Virus du bridge

  Problème n° 41 Maniement : intermédiaire Donneur : SudNSEO  
 
♠  R 8 6
  8
  A 9 5 4
♣  R V 7 6 2
 
 
N
 O       E 
S
 
  ♠  10 4
  A R 7 6 5
  V 6
♣  A D 8 3

 

Enchères :

S O N E
1 P 1 SA* P
2 ♣ P 3 ♣ P
3 P 3 SA P
P P    


Contrat : 3 SA par Nord
Entame: 3 ♠
Levées : 10 ou 11
Pour rassurer les amateurs de bridge en leur garantissant que l'exercice 2020, avec tous ses désagréments, est bien derrière nous, voici une preuve solide puisquil leur est proposé de s'attaquer à la dernière donne du dernier BBO - Free Daylong Tournament qui s'est disputé le dernier jour de l'année … dernière.
Au travers de plusieurs chroniques précédentes, on a évoqué la stratégie à appliquer en TPP et notamment la nécessité de se "situer" dans le champ du tournoi en pronostiquant les scores des autres joueurs de la ligne afin de déterminer quelle stratégie (risque ou sécurité) sera la plus payante sur le long terme.
Voici donc le board n° 8 du TPP disputé le 31 décembre par 12'118 participants. La donne ne semble pas compliquée et elle ne l'est effectivement pas pour un déclarant qui prend la peine de réfléchir au départ sur le plan de jeu à adopter et, pour ce faire, passe en revue les possibilités de faire un maximum de levées donc viser à faire mieux que les autres NS.
En un certain sens, la réponse de 1 SA - imposée dans ce genre d'épreuves made in USA où l'on affronte des robots – force l'ouvreur à reparler dès que son ouverture est correcte dès lors qu'elle signifie au plus deux cartes à dans une main sans quatre cartes ♠ mais qui peut compter jusqu'à 11/12 pH. Très naturellement, Sud montre alors sa seconde couleur mais a un petit problème sur le soutien à 3 ♣ : il détient certes une main agréable mais l'absence de tenues en ♠ et , ne lui laisse guère d'autre choix que de répéter ses en dépit de l'absence connue de fit et, ce faisant, il transfère à son partenaire la responsabilité du contrat final (♣ ou SA voire à sept atouts).
Est attaque du 3 ♠ pour l'As d'Ouest qui poursuit du 9. Après l'entame, neuf plis sont assurés (un ♠, deux , un et cinq ♣), ce qui vous assure une note au moins égale à ceux qui réussiront la manche en ♣. A vous de déterminer quelle ligne de jeu vous offre la meilleure chance de réaliser une levée de mieux.

L'analyse préliminaire montre que le contrat est supérieur à celui de 5 ♣ qui est aussi envisageable : avec deux perdantes inévitables (l'As ♠ et un ), le contrat de 5 ♣ gagne si les sont répartis 4/3 (a priori 62 %) pour peu que le déclarant s'attaque directement à l'établissement de cette couleur secondaire.
Tout défenseur s'est retrouvé dans la situation désagréable de devoir défausser des cartes utiles sur le défilé d'une longueur par le déclarant et, même si cela ne relève pas exactement du squeeze, c'est à une manœuvre proche de la réduction de compte qu'il faut songer. Imaginez les problèmes de conservation des rouges, pour l'un et l'autre flanc, quand ils auront subi huit coups de noires. Vous choisissez donc d'esquicher le retour dans l'idée que nombre de joueurs en Est vont jouer un troisième tour ce qui va vous offrie l'opportunité d'ouvrir le piège si les cartes sont placées de manière compatible avec ce que vous avez imaginé.
Et cela est effectivement le cas. Sur le défilé des ♣, Est doit se débarrasser de ses ♠ maîtres et d'une carte rouge alors qu'Ouest défausse un et un , ce qui fournit au final le pli supplémentaire espéré.


Les quatre jeux :

 
♠  R 8 6
  8
  A 9 5 4
♣  R V 7 6 2
 
♠  A 9 5
  10 4 3
  D 8 7 2
♣  10 9 4

N
 O       E 
S
 ♠  D V 7 3 2
   D V 9 2
   R 10 3
 ♣  5
 
  ♠  10 4
  A R 7 6 5
  V 6
♣  A D 8 3

 

 


 

A la vue des quatre jeux, force est de constater que ce pourrait aussi être un problème de défense : si Est a conscience du risque de compression, il ne va pas rejouer un troisième ♠ mais revenir de la D , ce qui limite le déclarant à neuf levées.
Tant en face du mort qu'en flanc, il faut toujours s'efforcer d'imaginer la ligne de jeu que l'adversaire risque d'adopter à la table, afin de tenter de contrecarrer ses plans. Et en TPP, déclarant et défenseurs tireront profit du tableau qu'ils se seront fait des résultats de la majorité des autres participants sur la donne afin de faire au moins aussi bien sinon mieux qu'eux.
Et il vaut la peine de mettre toutes les chances de votre côté : cette donne rapportait 96.2 % aux déclarants réalisant 3 SA + 1 et c'était encore un bon 75.7 % qui récompensait ceux qui se contentaient de marquer 400 (3 SA = et 5 ♣ =) alors que ceux qui chutaient d'une levée n'encaissaient plus que 17.2 %.

Cacher

Afficher la solution

 

 

Accueil · Contact · Agenda (+ Inscription et Résultats) · Plan d'accès · Liens

Bridge Club de Sion

Rue du Manège, 60
1950 Sion

infos@bridgesion.ch